Old Skull

by Home Taping

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
04:03
2.
03:56
3.
03:48
4.
04:28

about

Clique "buy now", inscris 0 € et télécharges !

credits

released October 1, 2009

All songs, lyrics and artwork by Home Taping - © 10 2009
Registered, mixed and mastered at Little Box Studio by Mathieu Davallet (budymat@gmail.com) - Summer 2009

tags

license

all rights reserved

about

Home Taping Lyon, France

Dépositaire du style Punk'n'Zob depuis fin 2003, HOME*TAPING s’appuie sur un chant en français pour contester, revendiquer et dégueuler sa rage.
Après un premier EP 8 titres "Humanituer" en 2007, un second EP 4 titres "Old Skull" en 2009 et déjà une centaine de dates au compteur en France et Suisse, HOME*TAPING sort aujourd'hui son premier LP 12 titres "En Campagne".
... more

contact / help

Contact Home Taping

Streaming and
Download help

Track Name: Old Skull
OLD SKULL
Pour moi je suis pacifique
Pour toi je suis psychotique
Moi je croise à l’arme atomique
Dans ce monde chaos électrique
Je suis adhérent à l’ordre cynique
De la démagogie cathodique
Pour moi y’a plus de panique
Quand je vois le bleu des tuniques
o-O-o-o Je ne veux pas de ça chez moi
O-o-O-o Je ne le tolérerai pas
o-o-O-o Je prône l’ordre et la loi
O-o-ooo
Population sujette à friction
Le chômage fait des ravages
Immigration motive mon appréhension
Où est l’âge de l’esclavage ?
On me dit réactionnaire quand je manipule
Je suis un visionnaire, lis le fascicule
J’ai l’air débonnaire, j’ai pas peur du ridicule
Moi j’ai des manières, je suis old skull !
Et à toute cette jeune génération d’assistés
Je leur colle un bon vieux numéro matricule
Un fervent sentiment de nationalité
À coups d’pompes dans leurs testicules
o-O-o-o Je ne veux pas de ça chez moi
O-o-O-o Je ne le tolérerai pas
o-o-O-o Je prône l’ordre et la loi
O-o-ooo
Pourquoi toujours me contrarier
Ordre et autorité pour me calmer
Tous ces feignants faudrait les mater
À la maison les sans-papiers
Rébellion jugulée à la télé
Délation pour finir décoré
Délation !
(Old Skull, je t’encule)
Old Skull, blanchi par les UV
Old Skull, pourri par la télé
Old Skull, flétri de vieilles idées
Old Skull, stérile et fatigué
Old Skull, vide de toute pensée
Old Skull, futile et contrôlé
Old Skull, prêt à collaborer
Old Skull, merci à l’autorité !
On me dit réactionnaire quand je manipule
Je suis un visionnaire, lis le fascicule
J’ai l’air débonnaire, j’ai pas peur du ridicule
Moi j’ai des manières, je suis old skull !
Pour moi je suis pacifique
Pour toi je suis psychotique
Moi je croise à l’arme atomique
Dans ce monde chaos électrique
Je suis adhérent à l’ordre cynique
De la démagogie cathodique
Pour moi y’a plus de panique
Quand je vois le bleu des tuniques
o-O-o-o Je ne veux pas de ça chez moi
O-o-O-o Je ne le tolérerai pas
o-o-O-o Je prône l’ordre et la loi
O-o-o-o
Track Name: Appât Rance
Appât Rance
À ton départ pétri d’un si bel espoir
Pour héritage, un bienheureux présage
Tout ce qu’il faut savoir, équité partage
Chacun sa part, c’est écrit dans le grimoire
Pourtant tu ne l’as vue qu’elle est tienne
Et malgré toutes tes bonnes manières
Tu l’as déjà mordu, tel la hyène
Tu es corrompu par le billet vert
Qu’elle est bonhomme ta devanture
Tu tiens un discours humanitaire
Qu’elle est bonne ta nouvelle voiture
À quatre à quatre t’emmène au cimetière
Pourtant tu ne l’as vue qu’elle est tienne
Et malgré toutes tes bonnes manières
Tu l’as déjà mordu, tel la hyène
Tu es corrompu par le billet vert
Quels qu’en soient les moyens
Il vaudra tous les sacrifices
Jusqu’à renier les tiens
À la faveur du bénéfice
Le beurre, l’argent du beur, le cul de la crémière
Un appétit abruti et toujours par derrière
Ne tolère jusqu’à la colère aucun commentaire
Méthode militaire, les autres n’ont qu’à se taire
Tous subalternes travaillant à mon profit
Tends la joue à mon joug et à mes envies
Employée femme ou maîtresse en manque de vit
Même les amis en prennent plein les fesses
Des flots épais et obscurs surgit la chimère
Jusqu’à la morsure dans le billet vert
De paraphe en signature jusqu’à quitter terre
T’as sa parole sois sûr, il ajoute même sa mère (bis)
Et de paraphe en signature, il ajoute même sa mère !
Et de factures, en fractures, c’est une pauvre existence délétère
C’est un appât rance qui t’a ferré c’est net
Et dans cet appât rance tu as mordu c’est bête
Et de cet appât rance qui te monte à la tête
Devient une apparence, ça y est tu te la pètes
Quels qu’en soient les moyens
Il vaudra tous les sacrifices
Jusqu’à renier les tiens
À la faveur du bénéfice
Et qu’importe la fin, à fond jusqu’au précipice
Pauvre destin sans chagrin, sur les autres tu pisses
Et qu’importe la fin, à fond jusqu’au précipice
Pauvre destin sans chagrin, sur les autres tu pisses
Track Name: Alerte
ALERTE
À toi le sans logis, à toi le malappris, à la racaille et à toi qui es ici,
À l’immigré, le discourtois, l’irrévérencieux et à tous les gueux,
Je te rappelle qu’il n’y a pas si loin d’ici un petit homme s’est assis,
Un petit homme à l’esprit et au regard gris
Un petit homme qui se prend pour un roi
Un petit homme qui voudrait te faire marcher droit
Un petit homme qui se nomme… Nicolas…
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Alors je te mets en garde,
Alerte ! Alerte ! Alerte ! N’écoute pas que la voix des médias,
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Celui qui dicte tes propres choix
Alerte ! Alerte ! ALERTE !
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Un mètre dix de connerie
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! À Sarkozy !
Nicolas de mon prénom, monté sur mes talonnettes
Avec mon p’tit bâton et mes épaulettes
J’suis bouffé d’ambition faut bien l’reconnaître
J’t’en mettrais plein le fion, j’t’en mettrais plein la tête
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Un mètre dix de connerie
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! À Sarkozy !
Champion des élections, le prince de la place nette,
Depuis qu’je suis baron, ça me monte à la tête
Aucune éducation, j’suis un grand de la planète
Abuse de la situation, communique le reste
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Un mètre dix de connerie
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! À Sarkozy !
Je dis : Alerte ! (x4)
Je dis : Alerte ! Alerte ! Alerte ! (x2)
Alerte ! Alerte ! Alerte !
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Ce petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Moi je te le dis
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Il a tout compris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! SAR-KO-ZY !!
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Un mètre dix de connerie
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! À Sarkozy !
J’ai compris tes besoins écoutes moi bien
Si tu obéis bien, tu iras loin
User de ton labeur, caresser ta peur
C’est ma volonté tous les soirs à 20 heures !
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Un mètre dix de connerie
Alerte ! Alerte ! Alerte ! Au petit homme en gris
Alerte ! Alerte ! Alerte ! SAR-KO-ZY !!
Track Name: Aucun Sens
Aucun sens
À l’ère de la communication de masse, tout ça n’a jamais été aussi obscur
Des flots d’infos à pleins mots, vecteurs de la démago
Un fleuron de la démocratie empêtré dans ses antinomiques discours
Me conduit à me demander mais dans quel monde ai-je vu le jour ?
AU-CUN SENS, je te demande pourquoi ?
Ça tourne en rond dans les sens giratoires
À fond les impôts et clignotent les gyrophares
Du pinard à foison chez tous les routards
Et même plus de binch’ le soir chez mon tunard
Tout ça n’a aucun sens, je te demande pourquoi tout ça n’a aucun sens (bis)
AU-CUN SENS, 1, 2, 3, 4,
Des millions à foison pour ces crevards de banquiers
Et pas con, pas un rond pour des milliards d’affamés
Qui n’ont rien demandé d’autre que de manger
Pendant que les premiers sont affairés à dégraisser
Tout ça n’a aucun sens, je te demande pourquoi tout ça n’a aucun sens (bis)
Et je cherche, m’interroge et m’inquiète
Quelle ineptie que la logique du profit
Trop de discours à tant de requêtes et
Trop de mensonges, d’aspirations inassouvies
Sur tout l’espace public s’impose l’industrie
D’une culture d’abrutis, réservée aux avertis
Une belle révolution gominée sur papier glacé
Comme si le génie avait besoin de se maquiller
Interdiction de télécharger il est nécessaire de
Contribuer à la machine à rêver qui dans ton
Salon vient révéler ton humilité
Te ramener à ta cruelle réalité
Tu es coupable de compter parmi les ratés
Qui n’ont rien à exhiber t’avais qu’à être mieux né
Tu es condamné à consommer
À continuer à nourrir ton illusion d’exister
Les experts et les politiques dans les médias nous expliquent
Qu’on ne peut rien y faire, qu’on n’y peut rien changer
Illégitimes élus par les absents majoritaires
Détenteurs du pouvoir, jusqu’à t’y faire croire
Tout ça n’a AU-CUN SENS ! (ter)
AU-CUN SENS !
Conspire avec l’ennemi
Combine en un seul clic
Constitue le pire : un avatar anonyme
Construit l’avenir, et l’armée en prime
Arrête de te prosterner à la messe
Arrête aussi de présenter tes fesses
Fais p’ter la bombe, cousin, le temps presse
Toujours la fronde et jamais en laisse !
Tout ça n’a AU-CUN SENS ! (ter)